• Les Choses - Les Têtes Raides


    On ne force pas les choses
    elles partent comme elles éclosent
    les sépales de tes roses
    ont flambé
    on se souvient d'une nuit d'un refrain
    un soupçon de silence incertain
    on s'abîme où l'on se pose
    les papillons osent
    mais la mer a repris
    les fossiles de nos folies

    que fais-tu là ?
    mais je sais pas
    j'passais par là
    au coin du bois
    y avait ma vie
    qui m'attendait
    depuis trois siècles
    et me voilà
    mais v'la-t'-y-pas
    qui j'vois là-bas
    une autre vie
    qui m'tend les bras

    On ne force pas les choses
    elles partent comme elles éclosent
    le calice de tes roses
    a flambé
    on n'se dit rien ça vit comme ça vient
    ça vient
    ça va ça vit de bout de rien
    ça s'immisce
    les papillons osent
    mais la mer a repris
    les fossiles de nos folies

    que fais-tu là ?
    mais je sais pas
    j'passais par là
    au coin du bois
    vivre la vie
    qui m'attendra
    dans deux trois siècles
    je serai là
    elle m'attendra
    au coin du bois
    cette autre vie
    qui m'tend les bras

    Et puis l'on force la chose
    dans de vagues proses
    une effluve de rouge rose
    a flambé
    au coin du bois j'ai trouvé ce matin
    une autre vie qui me tendait les mains
    comme on n'était pas grand-chose
    les papillons se posent
    et la mer a repris
    les fossiles de nos folies

    Je t'attendrai
    au coin du bois
    et puis toujours
    tu seras là

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :